Faire un legs aux Universités catholiques, un engagement sur le long terme au service de l’humain

02 juillet 2021

Faire un legs aux Universités catholiques, un engagement sur le long terme au service de l’humain

logos des 5 cathos de France - UDESCA

Les 5 universités catholiques de France (UIC)* ; l’Institut Catholique de Paris, l’Université Catholique de l’Ouest, l’Institut Catholique de Toulouse, l’Université Catholique de Lyon et l’Université Catholique de Lille, lancent une opération conjointe inédite de sensibilisation du grand public aux libéralités, via une originale campagne digitale et de presse.

 Depuis près de 150 ans, ces 5 établissements privés d’enseignement supérieur de France bénéficient d’actes de générosité ; legs, donations, assurance-vie ; qui contribuent à leurs missions et à leur développement. Ces dispositions restent toutefois peu connues et, chaque année, plusieurs milliards d’euros reviennent à l’Etat, faute d’avoir été transmis. C’est pourquoi, les UIC se sont réunis pour lancer une campagne nationale sur la transmission de patrimoine, dans le but de sensibiliser toutes les personnes attachées aux valeurs de leurs établissements et aux enjeux de la formation supérieure des jeunes de leur région.

Les 5 Universités catholiques accueillent près de 72 000 étudiants en France. Adossées à des associations non lucratives reconnues d’utilité publique, elles sont autorisées à recevoir des legs qui sont exonérés de droits de succession. Ces legs sont ainsi alloués en totalité au financement d’actions telles que le développement de pédagogies innovantes, la diffusion d’une recherche de qualité et la mise en place de dispositifs de solidarité pour l’accès aux études supérieures à tous. Les UIC placent l’étudiant au cœur de leur projet en proposant un accompagnement individualisé au service du Bien commun. Leurs formations présentent ainsi des taux de réussite en licence deux fois supérieurs à la moyenne nationale. Etablissements de qualité et non lucratifs, ils sont labellisés par l’Etat en tant que « Etablissements d’enseignement supérieur privés d’intérêt général » (EESPIG).

En septembre 2020, les 5 établissements ont créé une plateforme web – https://transmettre.info/ – qui permet à chacun de transmettre tout ou partie de ses biens en choisissant de faire un legs à l’établissement de son choix, via une vitrine nationale. Les testateurs peuvent ainsi préciser à quel établissement et pour quelle cause seront attribués leurs biens en fonction de leur histoire personnelle, de leurs centres d’intérêts, de leurs attaches avec l’une des 5 universités, ou encore en fonction de leur lieu de résidence. Cette démarche est parfaitement illustrée dans les propos de Jean et Nathalie B. : « Nous avons décidé de léguer notre patrimoine à l’Institut catholique de Toulouse. Nous n’avons pas d’enfants mais notre vie fut consacrée à aider les générations futures. Nous savons que ce legs contribuera d’une part à former nos futurs prêtres mais aussi de nombreux étudiants aux métiers de demain ».

En faisant le choix de léguer une partie ou la totalité de leurs biens aux Universités catholiques, les bienfaiteurs peuvent aussi participer à la préservation d’un patrimoine historique hors du commun ou choisir d’assurer la formation des prêtres et des laïcs engagés dans l’Eglise. « Lorsque l’on décide de transmettre l’héritage de toute une vie, on décide avant tout de devenir un passeur pour les générations futures, pour que celles-ci puissent bénéficier du terreau indispensable aux engagements qu’elles auront à prendre pour le bien de la société » souligne Mgr Bordeyne, Recteur de l’Institut Catholique de Paris.

(*) Loi de 1875 sur la liberté de l’enseignement supérieur

dons, solidarité, legs

Voir également