Détails actualités recherche


Portraits croisés : Vincent Senez et Jérôme Follet
Juin 2016 - Recherche

Vincent Senez (gauche) et Jérôme Follet (droite)

Il faut oser !
De retour des Etats Unis où ils ont rencontré l’un des leaders mondiaux dans la transgénèse de parasites du genre Cryptosporidium pour monter un projet de recherche soumis à la Fondation Bill Gates, Jérôme Follet et Vincent Senez reviennent sur l’histoire d’une collaboration entre la biologie et les micro-systèmes, collaboration qui fête ses 10 ans !

Titulaire d’un DEA à l’Université de Lille 1, puis d’une thèse de doctorat passée à l’Institut Pasteur de Lille sur les prions (maladie de la vache folle), Jérôme Follet est enseignant chercheur à l’ISA depuis le début des années 2000. Il travaille aujourd’hui sur les Cryptosporidies qui sont des agents pathogènes responsables d’épidémies de diarrhées tant chez l’Homme que l’animal d’élevage. Dans les pays les plus pauvres, ce parasite serait notamment responsable de 10 % des décès liés à des diarrhées chez les enfants de moins de 5 ans (ce qui représente près de 80 000 décès par an dans le monde).

Pour sa part, Vincent Senez, diplômé de l’ISEN en 1990, est directeur de recherche au CNRS à l’IEMN (UMR 8520 CNRS) dont l’ISEN est l’une des tutelles. Il se consacre aux micro-systèmes pour la biologie, suite à un long séjour au Japon de 2002 à 2004.

La collaboration entre Vincent Senez et Jérôme Follet a débuté en 2006 à l’issue d’une réunion initiée par l’Université Catholique qui visait à faire travailler des chercheurs issus de champs disciplinaires très différents. Ainsi, des électroniciens, des biologistes, des physiciens, des économistes ont été amenés à collaborer dans le cadre du projet nano bio-science soutenu par la deuxième grande campagne de Mécénat "Ensemble, Innovons". En manque d’outils pour étudier les parasites, Vincent Senez apporte de nouvelles approches électriques et micro-fluidiques. De nouveaux outils de comptage et de purification ont ainsi vu le jour puis, tout dernièrement, un dispositif d’analyse du pouvoir infectieux du parasite a même été développé.

Très complémentaires, ensemble avec les mêmes objectifs, la collaboration est fructueuse car chacun y a trouvé son intérêt. Très vite les résultats des recherches conjointes sont diffusés aussi bien dans les conférences de microélectronique que dans les conférences de biologie montrant par là même le volet transdisciplinaire de leur approche.…

Dix ans plus tard, après trois thèses co-encadrées et une quatrième en cours, Jérôme Follet a intégré en 2015 le groupe BioMEMS dirigé par Vincent Senez et a pris la responsabilité scientifique du laboratoire de biologie L2 qui vient de voir le jour dans la nouvelle extension du laboratoire central de l’IEMN. Cette nouvelle structure permettra après fabrication en salle blanche des micro-dispositifs, de les tester directement sur place ! Un sacré atout à l’heure où les projets visant à développer des outils microsystèmes appliqués à la biologie sont de plus en plus nombreux…

Sans risque de concurrence, le mélange de cultures ne peut être que bénéfique. Il faut oser et ne pas tarder à multiplier ce genre d’expériences…

Anne-Christine HLADKY

vincent.senez@isen-lille.fr / j.follet@isa-lille.fr

En savoir plus
 
 
Vidéo : Un campus à vivre
Notre chaîne Youtube