Parcours : Dr Thi Ha Chau Tran


 

 

Docteur Thi Ha Chau TRAN : Vision et cognition

Le docteur Thi Ha Chau TRAN est médecin et depuis 2005 chef du Service d’Ophtalmologie au Groupement Hospitalier de l'Insitut Catholique de Lille, à l'Hôpital St-Vincent de Paul.

 

Son activité de recherche est orientée principalement vers la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) avec un aspect original de l'évaluation psycho-physique de la perception visuelle du patient... 

 

Après ses études médicales suivies à l’Université Pierre et Marie Curie Paris VI, Thi Ha Chau TRAN présente sa thèse de Doctorat en médecine en 2002 (Médaille d’Argent et Lauréat de la Faculté).

 

Chef de clinique assistant dans le service d’ophtalmologie à La Pitié Salpêtrière, elle y prend en charge des patients présentant des inflammations, des infections et des tumeurs intraoculaires, des maladies rétiniennes, entraînant parfois des conséquences physiques et psychologiques importantes dans leur vie de tous les jours.

 

En novembre 2005 le Docteur TRAN rejoint le GHICL et prend en charge le Centre d’Ophtalmologie d’Adultes de l’Hôpital Saint-Vincent de Paul qui est inauguré en novembre 2006.

 

Ce service comprend des unités de consultations et d’explorations, des salles d’orthoptie, de laser, de petite chirurgie.

 

Ces activités cliniques sont fortement liées aux travaux de recherche et pédagogiques que le Docteur TRAN réalise dans les domaines suivants : ophtalmo gériatrie (chirurgie de la cataracte, de la DMLA -dégénérescence maculaire liée à l’âge-), pathologies rétiniennes médicales et chirurgicales, neuro-ophtalmologie (suivi des patients atteints de sclérose en plaque).

 

Pour les patients atteints de DMLA

 

À partir de 2008 le Docteur TRAN prépare sa thèse de Doctorat d’université dans le laboratoire de neurosciences fonctionnelles et pathologies de Lille 2 (Docteur Muriel BOUCART, Unité CNRS), thèse en neuroscience qu’elle a obtenu la mention « Très honorable avec félicitation du jury » en 2011, et consacrée au retentissement visuel chez les patients atteints de DMLA.

 

Dans quelques jours, le 13 janvier 2016, le Docteur TRAN présente sa demande d’habilitation à diriger des recherches, étayée notamment par 45 articles publiés dans des revues internationales et nationales avec comité de lecture.

 

Ainsi, l’activité de recherche est à la fois expérimentale et clinique. Sur le plan expérimental, le Docteur TRAN s’intéresse à la capacité des patients atteints de DMLA à reconnaître des scènes et des objets.

 

Les travaux ont pu montrer quatre éléments :

-        les patients atteints de DMLA peuvent plus facilement catégoriser les scènes naturelles ou urbaines que des scènes d’intérieur/extérieur,

-        un objet est plus facilement reconnaissable quand il est sorti du contexte et présenté sur un fond uniforme par exemple blanc,

-        les patients sont plus sensibles au niveau de contrastes des images et perdent des capacités de reconnaissance de ces images quand on réduit le contraste,

-        enfin ils présentent des distorsions de leur représentation dans l’espace et de la représentation des objets dans l’espace du fait d’une atteinte de l’acuité visuelle centrale ce qui les incite de recourir à leur mémoire plutôt qu’à leur vision.

 

Des stratégies de rééducation

 

C’est dans ce contexte de recherche fondamentale et clinique que le Docteur Thi Ha Chau TRAN a pu encadrer ces dernières années un doctorant, Miguel THIBAUT, qui vient de soutenir sa thèse sur les capacités visuelles périphériques chez les sujets sains et atteints de maculopathie.

 

Ces études permettent de mieux comprendre les rôles respectifs de la vision centrale et de la vision périphérique, de comprendre les mécanismes déficitaires responsables des troubles visuo-spatiaux engendrés par la parte de la vision centrale.

 

Elles permettent aussi de développer des stratégies de rééducation, et la création d’environnements spatiaux adaptés aux déficits des patients.

 

Tran.ha-chau@ghicl.net

 

 

 

Francis DEPLANCKE

 

 
 
Vidéo : Un campus à vivre
Notre chaîne Youtube