Fiche détaillée d'un cours


   


Voir la fiche établissement

Cultures et Société

2016-2017

Faculté des Lettres & Sciences Humaines ( FLSH )

Code Cours :

1617-FLSH-DIV-FR-2069


Niveau Année de formation Période Langue d'enseignement 
S4Français
Professeur(s) responsable(s)GILLES LEVEQUE
Intervenant(s)Pas d'autre intervenant

    Ce cours apparaît dans les formations suivantes :
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines - Licence 2 Médias Culture et Communication - S4 - 3 ECTS

Pré requis


Une ébauche de réflexion sur la culture.


Objectifs du cours


Clarifier la notion de culture ; accéder à une compréhension aussi claire que possible de la place de la culture/des cultures dans la société contemporaine.


Contenu du cours


Le sens du mot « culture » est obscur et très ambigu, notamment parce que la culture est un enjeu politique majeur, sachant que s’y joue des rapports de pouvoir entre ce qu’il était d’usage jusque dans les années 1960 d’appeler les classes sociales. Ainsi, un Finkielkraut aujourd’hui regrette le désintérêt d’une portion toujours plus grande de la population à l’égard de la « haute » culture, tandis que cette posture est taxée d’élitiste (et de conservatrice) par ceux qui se présentent comme des démocrates progressistes. Qu’est-ce donc que la culture ? La culture « cultivée », celle des grandes œuvres de la tradition, celle des humanités, accessible seulement à une minorité, ou bien les différentes productions expressives des différentes catégories sociales ou des diverses communautés (culture au sens anthropologique du terme) ? Y a-t-il une culture du pauvre, pour reprendre un titre célèbre (dans la version française) de R. Hoggart, y a-t-il également une culture de masse, ou n’est-ce là que sous-culture, voire qu’inculture ? On voit donc que la définition du terme « culture » n’est pas qu’une question sémantique, c’est également et fondamentalement une question sociale et politique.


L’objectif de ce cours est de mieux comprendre de quoi il retourne avec la culture. Il convient donc de clarifier les différents sens dans lesquels ce terme a été et continue à être utilisé – le cours débutera par un historique de la notion de culture afin de comprendre l’émergence progressive de ces différents sens. Mais il est bien évident que cette clarification ne pourra pas être menée à son terme sans une analyse de la place de la culture dans la société, du rôle qui peut y être le sien, et des espoirs qu’on fonde sur elle (à tort ou à raison, dans le cadre des politiques culturelles). De quelle(s) culture(s) parle-t-on ? Quel est son rôle, sa valeur, son sens dans la société ? Quelle crédibilité accorder aux arguments qui défendent les différentes acceptions du mot « culture » ? Voilà les questions qui seront abordées dans ce cours.


Le cours débutera par un historique de la notion de culture pour aborder dans un second temps les attentes qui ont porté sur la culture « cultivée » à partir du romantisme et qui restent aujourd’hui pour l’essentiel celles des défenseurs de la « haute » culture (qu’est-ce que la « haute » culture est censée apporter à l’homme et à la société ?). Enfin, dans un dernier temps, le cours abordera la remise en question contemporaine de la « haute » culture, notamment (mais pas seulement) avec l’émergence des industries culturelles. En dernier instance, il s’agira de brosser un tableau de la situation contemporaine de la culture (du moins dans le monde occidental).



Modalités d'enseignement

Organisation du cours


Il s’agit ici de répartir la charge de travail du cours en incluant l’estimation de travail personnel de l’étudiant :


temps de travail total = Face à face (TP, TD, cours..) + formation à distance + autoformation + temps des évaluations + révisions + travail personnel



Méthodes pédagogiques


    Évaluation


    Bibliographie

    • ||
      ARENDT Hannah, « La crise de la culture », in La crise de la culture, Paris, Folio Essai, 1989, p. 253-288.||||
      BERA Matthieu et LAMY Yvon, Sociologie de la culture, Paris, Armand Colin, 2003.||||
      DE CERTEAU Michel, La culture au pluriel, Paris, Seuil, 1993.||
      ––––––––––––– , L’invention du quotidien, 1. Arts de faire, Paris, Gallimard, 1990.||||
      MAIGRET Éric et MACE Éric, Penser les médiacultures, Paris, Armand Colin, 2005.||||
      MATTELART Armand et NEVEU Erik, Introduction aux Cultural Studies, Paris, La Découverte, 2008.||||
      MORIN Edgard, L’esprit du temps, Paris, Le Livre de Poche, 1983.




     
    * Informations non contractuelles et pouvant être soumises à modification
     
     
    Vidéo : Un campus à vivre
    Notre chaîne Youtube