Fiche détaillée d'un cours


   


Voir la fiche établissement

Esthétique du cinéma

2016-2017

Faculté des Lettres & Sciences Humaines ( FLSH )

Code Cours :

1617-FLSH-DIV-FR-1028


Niveau Année de formation Période Langue d'enseignement 
S2Français
Professeur(s) responsable(s)Thomas Lansoud-Soukate
Intervenant(s)Pas d'autre intervenant

    Ce cours apparaît dans les formations suivantes :
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines - Licence 1 Métiers de la Culture et des Arts - S2 - 2 ECTS

Pré requis

Une culture cinématographique et
une curiosité suffisante pour s’intéresser à l’analyse des images, des séquences
à l’intérieur des films. Une connaissance purement technique n’est pas
indispensable mais une capacité d’observation et une participation orale de
l’étudiant sont nécessaires.


Objectifs du cours

Considérer le montage comme matrice
formelle d’un film. Définir et analyser
l’opération technique du montage du point de vue de l’esthétique, c’est-à-dire
comme opération de lien, d’opposition, de structuration des plans.


Compétences
visées :


Une capacité à observer et analyser les images, à regrouper
les séquences au-delà des genres et des périodes historiques. Nous
interrogerons la notion d’esthétique appliquée au cinéma. En plus d’acquérir
une base d’exemples réutilisables, l’étudiant sera capable de questionner les
images qui l’entourent et de les réunir.


Contenu du cours

Le montage est une opération technique qui permet
d’assembler des plans entre eux pour créer des séquences et entre elles un
rythme. Le montage est souvent responsable d’un grand nombre d’effets de sens,
narratifs ou symboliques. Mais chaque cinéaste, chaque film, chaque genre,
pratique un certain nombre d’effets de montage repérables dans l’analyse.
Certaines pratiques ont même été largement analysées et théorisées par des
cinéastes et des critiques (Bazin, Eisenstein, Godard, Barthes, etc.).


Nous définirons donc un certain nombre d’orientations
esthétiques liées à certaines pratiques du montage, nous verrons comment cette
opération peut produire un sens, une distanciation, une ouverture dans le corps
même du film. De manière plus générale nous verrons comment le montage affecte
la « pensée » du cinéma à travers l’étude de cas concrets.



Modalités d'enseignement

Organisation du cours

Méthodes pédagogiques


    Évaluation


    Bibliographie

    • AMIEL Vincent, Esthétique du montage, Paris, A. Colin, 2005.||
      AUMONT, Jacques, L’Analyse de films, Paris,, A. Colin, 2004.||
      AUMONT Jacques, Montage Eisenstein, Paris, Édition Images modernes, 2005.||
      BARTHES Roland, « Le troisième, sens » in L’obvie et l’obtus. Essais, critiques III, Paris, Seuil, 1982.||
      BAZIN, André, Qu’est-ce que le cinéma ?,, Paris, Cerf, 1999.||
      BRENEZ Nicole, De la figure en général et du corps en particulier, Paris,, Bruxelles, De Boeck Université, 1998.||
      CHION, Michel Un Art sonore, Le cinéma - Histoire,, esthétique, Poétique, Paris, Éd. Cahiers du Cinéma « Essais »,, 2003. ||
      DELEUZE Gilles, Cinéma 1, L’Image-Mouvement, Paris, Minuit, 1983 et Cinéma 2, L’Image-Temps, Paris, Minuit,, 1985.||
      ROSSELLINI Roberto, Le Cinéma révélé, Paris, éd. Cahiers du, Cinéma, 2006.||
      SCHEFER, Jean Louis, L’Homme ordinaire du cinéma,, Paris, Éd. Cahiers du Cinéma, 1997.||




     
    * Informations non contractuelles et pouvant être soumises à modification
     
     
    Vidéo : Un campus à vivre
    Notre chaîne Youtube